Le cailloux aux hiboux contact
Le cailloux aux hiboux facebook
Le cailloux aux hiboux twitter
Le cailloux aux hiboux instagram
Le cailloux aux hiboux pinterest
Découvre les fiches Joujoux
fiche joujoux route des vacances

Un voyage se prépare et tu te demandes comment occuper les enfants pendant le trajet ?
Les Hiboux ont pensé à toi !

« Parce que chaque voyage est un bijou »

HelpX au Canada : notre expérience de volontariat en voyage

Chez les Hiboux, on ne fait pas les choses comme tout le monde… Quand la majorité rêve d’une lune de miel farniente à Bora Bora, nous, nous avons opté pour un road trip de deux mois au Canada ! Aprés le Québec, le New Brunswick et la Gaspésie, sur les routes canadiennes (entre campings, airbnb, nuits dans la voiture) nous avions besoin d'une pause travail à la ferme. Cette première expérience HelpX au Canada nous a permis de nous poser une douzaine de jours au même endroit sans défaire et refaire notre sac pendant plusieurs jours, de faire des économies et de vivre chez l’habitant. Avant de nous lancer dans cette aventure, nous étions partagés entre peur de la barrière de la langue et excitation de découvrir une nouvelle façon de vivre. Finalement ce fût une expérience géniale et nous nous sommes très rapidement sentis «  chez nous » dans la ferme de Damita, perdue dans la campagne environnante d’Ottawa.

 

Nous espérons que ces quelques conseils et ce retour d’expérience vous donneront à vous aussi l’envie de tenter l’aventure HelpX !

 

Photo de Helpx au canada - notre expérience de volontariat en voyage

 

Qu’est-ce que voyager avec HelpX ?

Le principe est très simple : vous travaillez quelques heures par jour (3 ou 4 heures environ) en contrepartie du gîte et du couvert. Le reste du temps c’est quartier libre pour visiter les alentours. Une façon de voyager différente, économique et en immersion chez l’habitant. C’est un réseau mondial avec un principe donnant/donnant : en tant qu’ « Helper » vous voyagez à moindre coût, vous faites des rencontres, vous développez de nouvelles compétences… Et pour les agriculteurs, les entreprises ou les particuliers c’est une main d’œuvre bon marché ! Tout le monde est gagnant. Les « missions » peuvent durer d’une semaine à un voire plusieurs mois, c’est à définir avec votre hôte. 

 

Pour vous lancer, c’est très facile :

 

  • Rendez-vous sur le site HelpX et créez votre compte. Vous avez deux choix, soit créer un compte gratuit, soit un compte premium pour 20 euros (valable 2 ans). À savoir que le compte premium donne accès aux informations comme : le contact des hôtes, les commentaires que les voyageurs précédents ont laissés ainsi qu’aux profils complets des personnes ayant posté une annonce. Vous aurez compris qu’il est presque indispensable de créer un compte Premium si vous souhaitez réellement vous lancer dans l’aventure HelpX… Mais pour vous donner un ordre d’idée de l’offre dans un coin du globe ou si vous hésitez encore, vous pouvez consulter les annonces gratuitement sans problème.

  • Remplissez votre profil en étant le plus honnête possible, pas besoin de vous survendre ! Nous vous conseillons de mettre une photo, c’est toujours plus sympa pour amorcer un premier contact.

  • Ciblez vos annonces préférées, dans l’idéal 5 ou 6. Évitez les envois massifs de 50 mails identiques, personnalisez votre demande en fonction de la personne à qui vous envoyez le mail pour mettre toutes les chances de votre côté.

  • Il ne vous reste plus qu’à attendre les réponses, bien définir vos missions et faire connaissance avec votre futur hôte et le tour est joué !

Helpx, Wwoofing ou WorkAway ?

Ces trois plateformes ont un principe de fonctionnement similaire, seul Wwoofing a la spécificité de proposer uniquement du travail dans des fermes bio (pour vous occuper d'animaux ou chez des producteurs de fruits et légumes). Si vous ne trouvez pas votre bonheur sur HelpX au niveau des offres, tentez de regarder sur les deux autres sites.

 

L’expérience des Hiboux


  • Nous avons opté pour HelpX car c’est la plateforme où il y avait le plus d’annonces intéressantes à la période à laquelle on voulait faire du volontariat et par rapport au secteur géographique que l’on souhaitait. L'adhésion est seulement de 20 euros pour un couple pour une période de deux ans. Nous avons eu aussi de très bons retours sur ce site en discutant avec des voyageurs qui avaient déjà testé l’aventure HelpX ! C’était rassurant pour nous, surtout pour une grande première avec cette façon de voyager…

  • Nous avons commencé nos recherches environ 4 mois à l’avance. Le fermier n’avait pas pu nous donner avec précision les tâches qui nous seraient confiées, nous savions globalement ce qui nous attendait. Cependant, échanger en amont avec l’hôte est vraiment indispensable… de façon à éviter les mauvaises surprises une fois sur place.

  • Nous avons évidemment souscrit à un compte premium, ça vaut vraiment le coup !

 

Photo de HelpX ramasser les pommes au Canada

 

Quel visa pour faire du HelpX au Canada ?

L’idéal pour travailler à l’étranger est d’avoir un visa PVT. Celui-ci permet d’avoir l’esprit tranquille pour exercer n’importe quel job, y compris le volontariat. Dans le cas du Canada avoir seulement un visa touriste est toléré pour faire du volontariat (bien que soumis à des règles strictes). Dans le doute, le tout est bien entendu de ne pas vous en vanter à la douane.

 

L’expérience des Hiboux


Pour notre part l'essentiel de notre voyage étant notre road-trip sur la partie est du Canada, nous avons opté pour le visa touriste. Et quand la douane nous a demandé l'objet de notre séjour, nous avons seulement mentionné notre lune de miel :)

 

Les différentes missions qui peuvent vous être confiées

Les missions qui vous attendent en tant qu’ « Helper » sont très diverses et variées. Cela peut aller des travaux à la ferme (bio ou non) au travail en auberge de jeunesse/chambres d’hôtes en passant par l’aide aux particuliers (ménage, babysitting, jardinage) ou l’aide dans la vie d’un ranch

 

L’expérience des Hiboux


Pour vous donner une idée des missions qui peuvent vous être demandées lors d’un séjour à la ferme, voici pêle-mêle ce que le fermier nous a fait faire sur son domaine :

 

  • Nettoyer le chalet que notre hôte avait pour projet de louer

  • S’occuper des poules (les nourrir, ramasser les œufs, laver l’enclos…)

  • Couper les branches d’un arbre et les débiter en petits morceaux (merci la mini-tempête qui s’est abattue sur le jardin une douce nuit de septembre)

  • Ramasser de la menthe fraîche et la faire sécher. Un petit bonheur de la déguster ensuite en thé le matin…

  • Ramasser les légumes du jardin, enlever les mauvaises herbes, passer la tondeuse

  • Cuisiner avec les bons produits du jardin, une partie de plaisir après des semaines de restos et fast-foods canadiens !

  • Aider au ramonage de la cheminée de la ferme

  • Ramasser les pommes et faire de bonnes compotes pomme/cannelle, un régal !

  • Aider notre hôte à réparer un tracteur. Monsieur Hiboux a appris pas mal de choses, la mécanique n’étant pas son domaine de prédilection…

  • Mettre à profit les compétences de Monsieur Hiboux en photographie : faire de belles photos de la cabane pour que le fermier puisse mettre son annonce de location en ligne !

  • Laisser un souvenir de notre passage : en effet, le fermier demandait à chaque « Helper » qui passait chez lui de laisser une trace de son passage. Un mobile d’origami pour Madame et une peinture sur bois pour Monsieur : on a adoré ce concept et ces petits moments de travaux manuels.

 

Photo de HelpX au canada - ramasage menthe

Photo de HelpX ferme au Canada

Photo de cadeau pour le séjour helpXhelpx occupation artPhoto tâches helpx au canada

Nos conseils pour bien choisir son HelpX

Si vous ne savez pas comment choisir votre HelpX, voici quelques petits conseils qui devraient vous aider à y voir plus clair :

 

Commencez par choisir une mission qui va vous plaire ! Votre domaine de prédilection si vous voulez être comme un poisson dans l’eau ou un domaine dans lequel vous souhaitez vous améliorer ou monter en compétences afin que cette expérience soit la plus bénéfique pour vous. N’optez pas pour un baby-sitting si vous ne supportez pas les pleurs d’enfant ni pour une mission à la ferme si vous avez peur d’abîmer votre manucure…

 

Il est essentiel de communiquer en amont par mail afin d’échanger sur les attentes de chacun. N’oubliez pas de demander comment vous allez être logé sur place afin d’éviter une déception ou un malaise lors de votre arrivée. Cela peut être une chambre chez l’habitant, une cabane privative, un dortoir… 


Prenez quelques minutes pour lire les commentaires des gens qui sont déjà passés par le HelpX qui vous fait de l’œil, ça vous donnera une idée de ce qui va vous attendre : les tâches, les modalités d’hébergement… Et c’est toujours rassurant de lire des retours d’expérience positifs !

 

Un détail à ne pas négliger : pensez à vérifier où se trouve précisément le lieu dans lequel vous voulez faire une mission HelpX, en particulier si c’est une ferme. Elle peut être isolée et difficile d’accès si vous n’avez pas de moyen de locomotion. Il est bien évidemment possible de s’arranger avec votre hôte qui peut venir vous chercher à la gare, à l’aéroport ou à un point de RDV.

 

Pensez à relancer votre hôte quelques jours/semaines avant le début de votre HelpX afin de ne pas vous retrouver le bec dans l’eau et pour affiner les dernières modalités de votre arrivée sur place.

 

L’expérience des Hiboux


Nous avions tous les deux envie d’une expérience à la ferme ! Nous avons donc concentré nos recherches sur ce type de mission. Nous n’avons pas véritablement choisi l’emplacement, c’était surtout pour faire une coupure dans notre road-trip de 2 mois au Canada. Nous voulions faire une pause au moment où nous étions dans la région d’Ottawa, nous avons donc cherché dans les environs. La ferme étant à une trentaine de minutes de la capitale et ayant rendu notre voiture, notre hôte est gentiment venu nous récupérer à l’agence de location. C’était parfait ! Nous savions qu’une fois sur place à la ferme nous aurions deux vélos pour balader dans les environs. Notre hôte nous a aussi emmenés en balade avec lui en voiture ! Nous dormions à l’intérieur de sa maison dans sa chambre d’ami et partagions son quotidien.

 

Photo de la foire de Carp Canada

Carp, petit village sympathique dans la campagne d'Ottawa

 

Les avantages de voyager via le volontariat

L’HelpX est avant tout une expérience humaine très enrichissante : rencontrer les habitants et échanger avec eux, vivre leur quotidien, apprendre de nouvelles compétences… Ça peut être aussi un petit challenge dans son voyage et l’occasion de sortir de sa zone de confort !

 

C’est une façon de voyager que nous trouvons particulièrement adaptée aux voyageurs solos. En effet, l’HelpX permet de rencontrer du monde, vos hôtes évidemment mais aussi peut-être d’autres helpers. Bref, de quoi visiter les environs en bonne compagnie. Et c’est clairement une façon de voyager alternative, originale et économique.

 

Si vous êtes dans un pays où la langue parlée n’est pas votre langue maternelle, c’est le moment d’apprendre ou de vous améliorer dans cette nouvelle langue. Plusieurs semaines en contact avec l’habitant peuvent faire des miracles !

 

Dernier point non négligeable, l’HelpX permet de faire des économies plutôt conséquentes sur le logement et la nourriture, souvent les 2 plus gros budgets quand on est en voyage. C’est aussi une bonne alternative pour voyager dans des endroits où les logements sont très chers à moindre coût (les grandes villes par exemple). 

 

L’expérience des Hiboux


La rencontre avec Damita, fermier canadien d’origine sri-lankaise, a été très enrichissante humainement et culturellement. Un sacré personnage qui nous a marqué en particulier pour sa façon de vivre et de voir les choses. Comme il nous l’a si bien dit « il vit en dehors de la boîte ». Une vie quasiment en autarcie grâce à son jardin et le troc/échange de services qu’il fait avec son voisinage. Tout au long du séjour nous avons fait connaissance avec ses amis, ses voisins, sa petite amie (qui parlait français et qui nous a permis le temps d’une soirée d’aborder plus facilement certains sujets !), nous sommes sortis avec lui au bar du village, nous avons fait le marché, il nous a emmenés à la plage de la baie de Constance à quelques kilomètres de sa ferme… De nombreuses rencontres et sorties que nous ne sommes pas prêts d’oublier et que nous n’aurions jamais faites en voyageant à deux.


Nous avons appris plein de petits trucs et astuces durant notre HelpX : à faire du pain en une dizaine de minutes (à base de farine de coco et d’amandes), à faire du beurre soi- même, à faire sécher des tomates sur un poêle pour pouvoir les conserver et en manger à n’importe quelle saison, à ramasser la menthe et à la faire sécher… Nous sommes prêts pour l’autarcie !


Le fait d’avoir vécu cette expérience dans la partie anglophone du Canada a été bénéfique pour nous. Durant des semaines nous voyagions à 2 et parlions principalement en français… Afin d’échanger avec le fermier cela nous a forcé à nous exprimer en anglais au quotidien, nous avons senti l’amélioration en particulier sur la compréhension. 


Sur le plan du budget, nos 12 jours à la ferme nous ont permis d’économiser sur notre voyage de 2 mois ! Nous voyagions entre Airbnb et campings. Si l’on part sur une moyenne de 30 euros la nuitée et environ 25 euros de nourriture pour 2 par jour (souvent plus car être sur la route implique souvent de manger à l’extérieur…), l’économie a été de : 12x55 = 660 euros !  

Nous avons pu profiter comme nous le souhaitions de notre temps libre à la ferme : visite du village, sorties géocaching, boire un verre en amoureux au bar du coin mais aussi visiter le Diefenbunker, un bunker construit durant la Guerre Froide à seulement 1 km de la ferme. Un lieu tellement hors du temps et extraordinaire qu’il deviendra peut-être à lui seul un prochain article sur le blog…

 

Photo de Helpx Canoé au Canada

Balade en canoë à 500 m de la ferme !


Photo moment gourmand au café du village

Pause gourmande en amoureux au café du village


Photo de HelpX temps libre au Canada

Notre monture pour explorer les environs


photo moment de détente helpX - baie de constance

Baignade dans la baie de Constance


photo diefenbunker au canada

Entrée du Diefenbunker

 

Les limites d’HelpX

Il y a bien évidemment quelques limites à cette façon de voyager… Tout d’abord il faut savoir que le réseau HelpX est mondial et que par conséquent le site est uniquement en anglais. Vous êtes donc dans l’obligation d’avoir un minimum de notions dans la langue de Shakespeare pour pouvoir faire vos recherches et échanger avec vos hôtes. 

 

Cette façon de voyager est basée sur une relation de confiance mutuelle. Cependant il n’y a pas vraiment d’assurance et tout peut s’annuler au dernier moment (d’un côté comme de l’autre) vous obligeant à trouver une solution de secours au dernier moment.

 

Le nombre d’heures travaillées n’est pas bien défini. Tout dépendra de vos hôtes. Selon leurs besoins il se peut qu’ils vous demandent des journées de travail complètes (contre un jour libre le lendemain par exemple), des demi-journées par ci-par là… Et souvent au dernier moment. Il est donc difficile d’organiser ses sorties, il faut s’adapter.


Dans tous les cas, s’il y a incompréhension ou malaise avec votre hôte, vous pouvez partir à tout moment, vous êtes libres, ne gâchez pas votre voyage !

 

L’expérience des Hiboux


Lors de notre séjour dans la ferme de Damita, nous ne travaillions pas beaucoup d’heures par jour (en moyenne 3 ou 4 heures) mais nous travaillions aussi les week-ends. Notre planning était plutôt décousu et décidé du jour pour le lendemain. Malgré tout, nous avons réussi à caler toutes les sorties que nous avions envie de faire.


Notre pire souvenir de cette expérience HelpX a été les horribles moustiques des campagnes canadiennes l’été… Nous avons dû la plupart du temps travailler avec des gants, des manches longues et des cagoules anti-moustiques. Mais c’est aussi ça le travail à la ferme, dépasser ses limites et sortir de sa zone de confort !

 photo helpx canada tenue de travail

Photo de HelpX à Ottawa - ferme canadienne

 

Ce premier HelpX au Canada a été une véritable révélation pour nous. Nous avons découvert une nouvelle façon de voyager, plus proche de l’habitant, plus enrichissante et très économique. Sur un voyage de longue durée, cela nous parait vraiment une expérience à tenter au moins une fois dans sa vie. De notre côté nous nous sommes promis de renouveler l’expérience et pourquoi pas en France cette fois-ci…

 

N’hésitez pas à laisser vos expériences/conseils/questions en commentaire de cet article !

 

HelpX au Canada : notre expérience de volontariat en voyage

Épingle-moi !

 

PARTAGER L'ARTICLE :

Un avis, une remarque, un mot doux ? Laisse ton commentaire !





Laura

Coucou, C'est une super moyen de découvrir un peu les coins, la façon de vivre de travailler des gens et puis ça fait du lien humain ! Après, personnellement je ne le ferais pas, car je pars avec notre fils, puis j'aurais peur d'être exploité, mais il faut trouver les bonnes personnes ! Belle journée, Laura - Happy Lobster


Le Caillou aux Hiboux

Oui du lien humain en voyage c'est très important ! C'est certain qu'avec un enfant c'est plus compliqué... Pour limiter les risques il faut vraiment lire les commentaires des gens qui sont passés avant, ça donne une bonne idée de ce qui vous attend sur place :) Merci Laura pour ce petit message :)




Julie

On a fait pas mal d'expériences en HelpX en Nouvelle-Zélande avec mon compagnon et globalement, mis à part une fois où on s'est vraiment senti exploité, on a adoré les rencontres, les échanges et le fait de "troquer" son savoir faire contre le gîte et le couvert. ça fait du bien de sortir de la relation financière un peu :)


Le Caillou aux Hiboux

Super d'avoir votre retour ! Et oui ça fait partie des limites du concept... Ce n'est pas strictement encadré et ça peut mener à des abus. Clairement oui sortir de cette relation financière fait du bien :)




Découvrir d’autres articles :