Le cailloux aux hiboux contact
Le cailloux aux hiboux facebook
Le cailloux aux hiboux twitter
Le cailloux aux hiboux instagram
Le cailloux aux hiboux pinterest
Découvre les fiches Joujoux
fiche joujoux route des vacances

Un voyage se prépare et tu te demandes comment occuper les enfants pendant le trajet ?
Les Hiboux ont pensé à toi !

« Parce que chaque voyage est un bijou »

À la conquête des merveilles de l'Ardèche

L'Ardèche, terre d'origine de Madame Hiboux à la nature exceptionnelle, la gastronomie gourmande et au patrimoine incroyable. Le célèbre journal "Le Monde" a même classé notre cher département dans le Top 20 des destinations de 2019. On ne veut pas prendre la grosse tête mais on sait à coup sûr que l'Ardèche vous émerveillera.


Les Hiboux sont partis à la rencontre de leurs copains blogueurs afin de connaître leurs lieux favoris en Ardèche. Nous vous laissons découvrir ces récits de voyage qui en feront saliver plus d'un !

 

carte ardèche

 

Viviers, vieilles pierres et archange

par Itinera Magica


  viviers ardèche

Crédit photo : Itinera Magica - Viviers vue depuis la colline de l'archange

 

Je vis dans la Drôme, mais ma maison est un balcon avec vue directe sur l'Ardèche, située sur les falaises du défilé du Rhône. Depuis ma salle de bain, on voit l'archange de Viviers, sublime statue surplombant le village, et j'en suis tombée amoureuse depuis toute petite. Viviers, c'est un village médiéval merveilleusement conservé, qui eut pendant des siècles une grande importance religieuse et commerciale : siège de l'archevêché et carrefour du négoce sur le Rhône.


La cathédrale de Viviers, qui n'a subi aucune dégradation à la Révolution française, est à mes yeux une des plus belles de France, une merveille gothique à l'ambiance incroyable. Le dédale des ruelles médiévales montant vers l'esplanade de la cathédrale est un décor de film, dans lequel on trouve aussi de belles maisons datant du XVIIIe siècle, époque de l'apogée du commerce fluvial, où les riches se faisaient construire des hôtels particuliers.


Viviers est un des plus beaux villages sur le Rhône, à mes yeux le plus beau, et une halte incontournable quand on découvre la belle Ardèche. L'été, je vous recommande d'aller boire un verre à la guinguette sur le vieux port, où on se sent ramené dans les années 1950, entre péniches, platanes et ambiance rétro... Enfin, je recommande vraiment la randonnée jusqu'à l'archange de Viviers, d'où la vue sur tout le défilé du Rhône (et ma Drôme !) est magnifique. Il faut partir du cimetière de Viviers pour monter sur la colline. Quant à l'archange terrassant Lucifer, il est lui-même puissant et effrayant, une vision fantasmagorique quand il jaillit du brouillard...

 

Voir son blog

 

A l'assaut du Mont-Gerbier-de-Jonc en famille

par De beaux lents demains

 

Mont-Gerbier-de-Jonc Ardèche

Crédit photo : De beaux lents demains - Mont Gerbier-de-Jonc

 

L’Ardèche a un charme incomparable. Quand arrivent les beaux jours, on adore s’y rendre mais le site que l’on aime par-dessus tout, c’est l'inimitable, l'incomparable, le remarquable Mont-Gerbier-de-Jonc ! Émergeant au-dessus des plateaux ardéchois, du haut de ses 1551 m, le Mont Gerbier de Jonc a fière allure. Nous passons très régulièrement devant ce géant de pierre pour nos week-ends en Ardèche et dernièrement, nous avons enfin pris le temps de le gravir en famille. 


Grâce à un sentier aménagé, nous avons arpenté les 150 mètres d'ascension qui nous menaient jusqu'à son sommet. Habituellement peu volontaires pour des balades sur terrain plat, les enfants sont montés avec beaucoup d'entrain. Pour eux, c'était un peu comme si nous faisions de l'escalade avec, par endroits des cordes qui nous aidaient à franchir les passages les plus délicats. Arrivés au sommet, un immense panorama s'offre à nous; avec toute une enfilade de sucs dont le Mont Mezenc, et au loin une partie de la chaîne des Alpes. Nous flottons au dessus de ces sommets, quel bel instant de contemplation !


Nous redescendons ensuite par un autre sentier assez escarpé mais qui offre encore de jolis points de vue sur les prairies environnantes. Les enfants sont enchantés tout comme nous. Nous avons vécu une belle expérience sur ce lieu emblématique où la Loire prend sa source.

 

Voir leur blog

 

Le mystérieux Pont Romain de Saint-Sylvestre

par Le Caillou aux Hiboux


  pont romain saint sylvestre

Crédit photo : M. Hiboux - Le Pont Romain

 

Quand on vous parle de l’Ardèche, le Pont d’Arc vous vient immédiatement à l’esprit… Mais connaissez-vous le Pont Romain de Saint-Sylvestre ? Une merveille ardéchoise peu connue qui est pourtant le lieu préféré des Hiboux pour un pique-nique bucolique !

Se reposer au bord du Duzon et observer cet édifice surprenant en grignotant quelques spécialités ardéchoises, ça n’a pas de prix. De belles randonnées le long des cuves du Duzon (des énormes marmites minérales où la rivière se déverse en de nombreuses cascades) vous y attendent.


Plusieurs mystères gravitent autour de ce pont… Tout d’abord son origine et son histoire totalement inconnues. Ensuite sa toponymie, effectivement il n’est romain que de nom, car c’est en réalité une voûte romane que les archéologues datent du Moyen-Âge. L’unique chose que l’on sait ? Sa fonction était le passage pédestre /muletier lors des crues.


Si vous partez à l’assaut du sublime Pays de Rhône Crussol, n’oubliez pas d’aller faire un tour à la chapelle de Saint-Martin-de-Galéjas (XIIème siècle) et sa source guérisseuse des maladies de peau connue depuis des milliers d’années !

 

 

Une journée autour d’Alba-la-Romaine

 par À la conquête de l'Est

 

alba la romaine ardèche

Crédit photo : Etienne Kopp photographie - Sur les chemins d'Alba-la-Romaine

 

Alba-la-Romaine, en plus d’être l’un de ces nombreux villages ardéchois bourrés de charme dans lesquels on se perd volontiers tant qu’on a un appareil photo à la main, est un point de repère idéal pour visiter les alentours. Après une virée dans les petites rues du village, direction le MuséAl…


Le MuséAl est un musée d’archéologie qui présente les objets retrouvés sur le site de la ville romaine d’Alba Durum. Son avantage ? Son côté dedans – dehors pour une visite variée et pour plaire au plus grand nombre. Après avoir admiré les objets du quotidien, de décoration et de culte de l’époque, on sort pour en apprendre plus sur les vestiges restants. Impressionnant, ce théâtre du IIème siècle ! Un véritable voyage dans le temps… 


À 20 minutes de là, on part pour une balade au Balmes de Montbrun, un site naturel étonnant ! Pendant cette marche, au milieu des colonnes de pierres volcaniques, on découvre petit à petit les vestiges d’un ancien village troglodyte… puis celles d’un ancien château, et même d’une petite chapelle.


De nombreux sentiers de randonnées passent par ce site insolite, à adapter selon votre niveau et le temps dont vous disposez.


Pour vous reposer pas très loin de ces sites forts intéressants, une maison d’hôte de charme a ouvert ses portes à Villeneuve-de-Berg, à une vingtaine de minutes de là. Le domaine de la Manse, installé dans une ancienne magnanerie (élevage de vers à soie), tenue par Véronique, artiste passionnée de peinture, est une bâtisse superbe dans laquelle on se sent hors du temps ! Un lieu atypique que je vous conseille vivement ! 

 

Voir leur blog

 

Les incontournables gorges de l'Ardèche

par Soquipo

 

Pont d'arc gorges de l'Ardèche

Crédit photo : Soquipo - le Pont d'Arc

 

Il y a 360 siècles, Homo-Sapiens évolue en terre ardéchoise. Il connaît le feu, travaille le bois, l'os et chasse le lion des cavernes, le cerf-mégacéros ou encore le mammouth laineux. Grâce au charbon de bois il laisse une trace de son passage en de multiples lieux, dont la grotte Chauvet.


En parallèle de cette activité, la Nature fait des siennes : l'Ardèche, par son cours, forme les célèbres gorges, dont le pittoresque Pont d'Arc. Je me prends à rêver de ce monde ancien, si insaisissable pour nous, lorsque j'observe, depuis la rivière, ces parois uniques, qui ont connu cette fameuse Préhistoire.


Formant la frontière entre l'Ardèche et le Gard, les gorges sont le lieu touristique le plus prisé du département. Le canyon long d'une trentaine de kilomètres est un véritable paradis pour les amateurs de canoë et passer sous l'arche haute de 60m du Pont d'Arc est le point culminant de toute descente de l'Ardèche. un véritable espace naturel à découvrir et redécouvrir !

 

Voir son insta

 

les Gorges de Chassezac, un trésor présérvé de l'Ardèche

par Dans mes bottes de sept lieues

 

gorges de Chassezac Ardèche

Crédit photo : Dans mes bottes de sept lieues - Gorges de Chassezac

 

Quand vient le moment de prendre la route pour se ressourcer en Ardèche, il peut parfois être avisé d’essayer de sortir des sentiers battus. Les célèbres Gorges du département sont à couper le souffle mais en haute saison, elles ne sont pas forcément les plus calmes du coin pour ceux qui recherchent des balades tranquilles.

Par chance, l’Ardèche est belle et plurielle, et juste un peu plus à l’ouest, curieux Hiboux, entre Les Vans et Berrias-Casteljau, se niche un terrain de jeu qui a su m’envoûter par sa beauté et son côté sauvage : les Gorges de Chassezac.


Là, tu peux le matin te dégourdir les pattes sur les hauteurs des Gorges, où au loin la palette de verts et de bleus n’en finit plus, puis en fin de journée, faire trempette dans la rivière où les falaises tombent à pic, un paradis presque pour toi tout seul !


Il y a sur la Presqu'île de Casteljau des circuits de randonnées faciles qui font prendre de la hauteur et te permettent d’en prendre plein les mirettes du haut d’un belvédère, de quoi se prendre pour les rois du monde surplombant ces paysages sauvages ! Émerveillés vous le serez chers Hiboux !  

S’il te reste un peu de curiosité et d’envies, tu peux aller te perdre dans le Bois de Païolive, un drôle de lieu à l’atmosphère mystérieuse où d’énormes blocs de rochers et des chênes aux troncs biscornus forment un étrange dédale à explorer. Crapahutage et découverte de grottes secrètes, lampe torche à la main, sont au programme dans cette balade assez ludique, un lieu idéal par fortes chaleurs !


Je te le confie petit hibou voyageur, si tu cherches un nouveau coin d’Ardèche à survoler, les Gorges de Chassezac sont vraiment un petit bijou !

 

Voir son blog

 

La grottre de Chauvet, le premier chef d'oeuvre de l'humanité

par Je suis partie voyager

 

grotte de Chauvet

Crédit photo : Patrick Aventurier - Caverne du Pont d'Arc

 

Les merveilles ardéchoises s’illustrent en patrimoine culturel et naturel, sur terre, sur ses rivières et jusqu’en altitude, mais c’est sous terre que se trouve mon coin préféré d’Ardèche. C’est en fait une grotte, la grotte Chauvet, située à Vallon-Pont-d’Arc. Elle accueille des peintures préhistoriques incroyables issues de l’art Cro-Magnon d’il y a environ 30000 ans.


C’est une des scènes d’art pariétaux les plus anciennes du monde. Pour éviter les dégâts que l’exploitation touristique a fait subir à Lascaux, c’est une reconstitution que j’ai visitée. À cause de cela, j’ai beaucoup hésité à la visiter car j’adore le vertige que déclenchent les endroits chargés d’une autre époque, que d’autres humains ont foulé il y a si longtemps.


C’est indubitablement le cas de la grotte Chauvet et de ses peintures de lions des cavernes et sa fameuse fresque d’herbivores (que j’ai d’ailleurs au-dessus de mon bureau maintenant tant je l’aime !). Les explications des guides sont riches allant des techniques de dessin, dont on peut voir les détails, aux subtilités des reliefs qu’ont utilisés les hommes préhistoriques en passant par l’interprétation des différentes scènes.


Malgré mes hésitations j’ai été complétement conquise par cette visite et je recommande à tout voyageur qui explore l’Ardèche d’aller voir la grotte Chauvet. Au-delà du parcours dans la grotte, qui passe à une vitesse incroyable, le musée qui y est adossé est didactique et très bien fait garantissant de beaux moments de découvertes.

 

Voir son blog

 

À l’extrême nord de l'Ardèche, la réserve naturelle de la Platière 

par On the Rhône

 

réserve naturelle de la Platière

Crédit photo : On the Rhône - île de la platière, rive droite

 

Située aux confins septentrionaux du département, une réserve naturelle en partie ardéchoise s’étend au milieu de rivières et fleuve, la Limony, le Rhône et la Lône.


Partagé entre 3 départements, l’Ardèche, l’Isère et la Loire, ce bout de nature est enclavé dans la vallée de la chimie, à proximité d’une centrale nucléaire, d’une route principale, d’une autoroute et de deux voies de chemins de fer… rien de très accueillant à priori et beaucoup moins attirant que l’image d’Épinal des célèbres gorges de l’Ardèche !


Et bien détrompez-vous, c’est un endroit rare, voire unique en Ardèche, alliant le Rhône originel, sa lône, un bras sauvage en retrait du lit principal, avec entre deux, un espace sylvicole et faunistique unique sur les berges du plus puissant des fleuves de France.


Garé au bord de la départementale 86, après quelques minutes de marche, on plonge dans les arbres avant une vue majestueuse sur le fleuve.


En amont, l’autre berge de la Platière, ses arbres nombreux et magnifiques, sans oublier la cabane d’observation des oiseaux. En aval, le clocher et le village de Serrières qui se dégagent de l’horizon, comme flottant sur la ligne d’eau.


Plus au nord en remontant, une grande prairie entretenue par des vaches "Bretonne Pie Noire" se découvre avec en toile de fond les oiseaux hivernant comme la grande aigrette toute de blanc vêtue, le grand-cormoran et son costume noir ou encore le canard chipeau et son cri si caractéristique quand il s’envole...


Le retour se fait en zigzaguant dans les terres agricoles, entre labour récent et anciens champs de fruitiers, le long du village de Limony.

 

Voir son blog

 

Ribes, un village ardéchois

par Hit the road Jeanne

 

Ribes Ardèche

Crédit photo : Hit the road Jeanne - village de ribes

 

Au cœur du Parc Régional des Monts d'Ardèche, les 300 habitants du petit village de Ribes se réveillent comme chaque belle journée de printemps, bercés par le chant des cigales.


Il ne se passe pas grand-chose à Ribes. Les oliviers, les châtaigniers et les vignes poussent à leur rythme. Un promeneur passe par là avec son chien. Et c'est à peu près tout.


Ribes est calme. Ribes est verte. Et Ribes est reposante. Ses maisons de pierre n'ont pas bougé depuis des décennies. L'église romane se dresse toujours fièrement du haut de sa colline, rythmant la vie des villageois par le doux son des cloches.


En prenant un peu de hauteur, un petite route mène à la chèvrerie, où les célèbres Picodons sont confectionnés avec soin. La route laisse ensuite place à un sentier offrant une vue spectaculaire sur la vallée et le berceau de la Baume, une des nombreuses rivières d'eau cristalline que compte l'Ardèche.


Un peu plus loin, en pleine forêt, quelques tombeaux mérovingiens taillés à même la roche offrent un dernier repos aux précédents habitants des lieux.


La nuit tombe. Il est temps de redescendre au village. Une belle journée se termine à Ribes. Demain, les habitants se réveilleront avec les cigales. Les cloches sonneront, les chèvres produiront le précieux Picodon et la rivière suivra son cours.

 

Voir son blog

 

De la terre au ciel d’Annonay

 par Solcito

 

mongolfiere annonay ardèche

Crédit photo : Solcito - Annonay vue du ciel

 

Il aura fallu que je patiente jusqu’en 2017 pour avoir la chance de mettre un pied en Ardèche et de l’admirer du ciel. Chanceuse, ma première fois dans le département fut également mon baptême de montgolfière, à quelques battements d’ailes d’oiseau de la bourgade d’Annonay.


Quoi de plus grisant que de vivre l’expérience dans le berceau même du ballon ? C’est en effet à Annonay que les frères les plus célèbres de l’aéronautique mirent au point leur invention. C’est également ici que les Mongolfier lancèrent leur aérostat en juin 1783 dans la cour de la maison. Transformée depuis en “Musée du papier et des papeteries Canson et Montgolfier”, l’ancienne demeure se visite et permet même de créer son propre papier !


Plus de 200 ans plus tard, les montgolfières décollent toujours des champs environnants. On se donne rendez-vous au crépuscule, avant ou après le coucher le soleil, pour contempler les terres ardéchoises dans le plus grand des silences. Un calme troublé uniquement par les flammes du brûleur qui permet de monter ou descendre, avec les montagnes du Haut Vivarais et la vallée du Rhône en toile de fond.


De retour sur la terre ferme, on découvre une petite ville sans prétention de 16 698 âmes (en 2015) qui se révèle être la plus peuplée d’Ardèche ! Pas de danger donc de marcher sur les pieds de son voisin. Idéal pour se balader dans la bourgade à son rythme, à travers ses petites rues, ses vieilles devantures, ses cafés et son micro-miroir d’eau.

 

Voir son blog

 

La croix de Chirol, l’Ardèche aux frontières de la Loire

 par Ardèche Webzine

 

croix de Chirols Ardèche

Crédit photo : Ardèche Webzine - La croix de Chirol

 

si vous cherchez sur un célèbre outil de cartographie en ligne, la croix de Chirol s’affiche d’abord… dans la Loire… erreur d’appréciation géographique d’un géant du web :-) Le plus haut sommet, 915 mètres d’altitude, en proximité de la plus grande ville d’Ardèche, Annonay, se situe bien à la lisière des deux départements mais du côté ardéchois !


Au delà de ce détail de localisation, la Croix de Chirol est l’un des points de vue exceptionnel et facile d’accès du nord Ardèche. Arrivé au sommet, une table d’orientation à 360° vous guide dans la découverte du paysage somptueux qui vous entoure. Situé sur la commune de Boulieu-lès-Annonay, la Croix de Chirol offre un panorama sur 3 vallées et deux éminences, le Massif Central et la chaîne des Alpes.


Côté nord, vue sur la vallée de la Deûme, ou Déôme pour les ligériens, affluent de la rivière Cance qui prend sa source dans le département de la Loire. Cette vallée dispose d’une ancienne voie ferrée avec de nombreux ouvrages d’art qui est en passe de devenir une voie verte, la Via Fluvia.


Côté sud, vue sur la vallée de la Cance, affluent du fleuve Rhône, dont on aperçoit le cheminement jusqu’aux hauteurs du Grand Felletin, à 1383 mètres d’altitude, avec en toile de fond le Massif Central.


A l’Est, une vue majestueuse sur la large vallée du Rhône qui s'étend jusqu’aux Alpes en passant par le Vercors. Clou du spectacle, les sommets enneigés et le massif du Mont-Blanc qui s’offrent à vous !


Pas moins de 3 sentiers de randonnée vous  mènent à la croix de Chirol, depuis Burdignes la Loire, Boulieu-les-Annonay ou Annonay en Ardèche, à choisir selon votre endurance. (cliquez ici pour les randonnées)

 

Voir son blog

 

Il ne vous reste plus qu'à mettre des caillettes, le picodon, et la crème de marron dans votre panier de pique-nique pour partir explorer notre joli département. Et n'hésitez pas à partager avec nous en commentaire votre coin préféré de l'Ardèche !


À la conquête des merveilles de l'Ardèche

Épingle-moi !


PARTAGER L'ARTICLE :

Un avis, une remarque, un mot doux ? Laisse ton commentaire !





Flo

Bonjour d abord merci pour tous vos comptes rendus .conseils et autres concernant vos escapades.ca donne envie...et ça aide beaucoup...concernant l Ardèche vous en avez fait le tour apparemment...mais disloqué...pas un circuit continu sur plusieurs jours?? Cela est il possible et demande combien de jours?? Et est il possible de dormir à proximité de chacune des communes?? Merci pour votre retour...si dans vos possibilités.. cordialement.Flo.


Le Caillou aux Hiboux

Bonjour, nous vous faisons parvenir plus d'infos par mail ;)




Découvrir d’autres articles :