La cabane à tester lors de votre séjour à Liège !

La cabane à tester lors de votre séjour à Liège !

On a testé pour vous la magnifique cabane des glaneurs

Liège a été pour nous une étape un peu choisie «au hasard» lors de notre road trip de la France vers les Pays Bas. Mais la Belgique nous a appris qu’il n’y a pas de hasard dans la vie que des rendez-vous ! Cette ville a en effet été une très bonne surprise notamment grâce à la nuit magique que nous avons passée dans la cabane de deux charmants belges Albine et Thierry. Une cabane tout confort au fond de leur jardin équipée d’une mignonne petite terrasse et avec une vue magique sur la campagne et ses chèvres. Tout ça à moins de 3km du centre-ville… Une cabane 100% récup’, cosy et bucolique, parfaite pour une bonne nuit de repos en amoureux .

 La cabane des glanneurs



Les propriétaires des lieux nous racontent tout !

Comment avez-vous eu l’idée d’accueillir des voyageurs dans une cabane au fond de votre jardin ?

 

Au départ, nous avons construit la cabane car nous avions besoin d'un atelier. Le chantier de notre maison avançant, nous n'avions plus de pièce où faire du bruit et de la poussière, d'où sa situation au fond du jardin. Plus on avançait dans sa construction et plus on se disait que ce lieu serait super comme petite chambre d'hôte. A ce moment, ce n'était qu'un fantasme, nous avions encore 3 ans de chantier devant nous. Quand notre maison s'est terminée, nous avons eu l'envie de partir six mois en camionnette avec nos enfants pour casser le rythme où il y a toujours quelque chose à faire. Durant ce voyage, nous avons souvent été accueillis par des personnes chaleureuses qui nous ont donné l'envie de devenir hôtes à notre tour. Dès notre retour, nous avons transformé l'atelier en lieu d'accueil. C'est très épanouissant pour nous de rencontrer toutes ces personnes aux vies très différentes.

 

Vue depuis la terasselumièreplafond de la cabane



 

Pouvez-vous nous raconter comment vous avez construit cette cabane ?

 

La récupération de matériaux était très importante à nos yeux durant tout le processus de construction de notre maison. Si bien qu'il nous est apparu possible, voire excitant, de créer une cabane 100% récup. L'enjeu était alors de pouvoir stocker une grande quantité de matériaux glanés puisque les "bons plans" sont rarement synchronisés avec les phases du chantier. Souvent aussi, les techniques choisies ont dû être revues ou inventées en fonction des matériaux disponibles. La cabane est posée sur des fondations en pneus et les murs sont composés d'une structure en palette et en troncs remplie d'argile (du jardin) et de paille (reste de la maison). La première phase de la construction (atelier) a duré 6 mois (mais pépère...). La seconde (transformation en cabane des glaneurs) 2 mois (moins pépère...).

 

Construction cabanefondation de la cabanecharpente de la cabane



Qu’est-ce qui vous a poussé à vous lancer dans le projet fou de construire vous-même votre maison sur 10 longues années ?

 

Au-delà de l'envie de construire notre lieu de vie, c'était la seule possibilité (financière) pour nous d'avoir une maison. Au-delà de ça, nous sommes convaincus de l'intérêt que l'humain a de s'approprier et de réinventer la construction de son habitat sans subir les courants dominants. Nous n'avions pas imaginé que ce projet durerait 10 ans. Avec du recul, nous nous rendons compte que ces 10 ans étaient nécessaires pour laisser éclore la créativité et les nombreuses rencontres avec leur lot d'idées, de solutions et de techniques. Ces années de chantier étaient contraignantes, mais surtout fructueuses en tout point.

 

Vue depuis la fenetre de la cabanele coin wcla cuisine



Pour réserver c'est par ici

Les bonnes adresses des Hiboux pour une journée à Liège

 

    • A voir :
      - La montagne de Bueren et son immense escalier. Après avoir gravi quelques 374 marches, une très belle vue sur la ville vous attend. N’oubliez pas la petite bouteille d’eau ! Sinon vous pourrez vous désaltérer avec le distributeur de boissons présent dans le jardin d’une maison à l’arrivée .

      - Le Grand Curtis : un regroupement de musées (archéologie, arts décoratifs, égyptologie…), le plus important de la région wallonne. Le bâtiment en tant quel tel vaut déjà le détour.

    • - Surtout n’oubliez pas de vous perdre dans

les impasses de la rue Hors-Château…

      Un véritable petit bout de campagne au cœur de la ville. Et vous croiserez très probablement plusieurs chats qui vous indiqueront le chemin !  



  • Pour goûter les spécialités:
    Notre hôte nous avait conseillé d’aller manger à la «Mairie de Saint Pholien» dans le quartier du carré, en centre-ville. Une très bonne adresse, nous n’avons pas été déçus : un accueil chaleureux de la part du gérant, une décoration atypique et de très bonnes spécialités pas trop chères. A tester : les boulets à la Liégeoise, des boulettes de viande accompagnées d’une sauce au sirop de Liège et des frites belges, un régal ! Attention, n’oubliez pas de réserver car le resto est petit et commence à être très connu…

  • Pour boire une bonne bière :
    Nous n’avons malheureusement pas eu le temps de tester le meilleur bar de la ville (trop fatigués après nos 8 heures de route), mais il parait que ça vaut la peine d’aller faire un tour au «Pot au lait».


Les fameuses impassesLa montagne de Bueren



Nous remercions Albine et Thierry pour leur accueil chaleureux, pour le temps accordé à l'interview et les photos qu'ils nous ont gentiment fournies pour la rédaction de cet article.

Suivez nous !

Le cailloux aux hiboux facebook Le cailloux aux hiboux twitter Le cailloux aux hiboux instagram

Dans la même catégorie

Vos coups de coeur

Coucher de soleil sur les Cinque Terre
Copenhague : le port
Oostvaadersplassen : cerf élaphe
Keukenhof
Riomaggiore

Inscription newsletter

Ne manquez aucune aventure des Hiboux,
inscrivez-vous à notre newsletter :

Un avis, une remarque, un mot doux ? Laissez votre empreinte !!











Deborah Regen 2017-08-09 17:49:36

This looks like a peaceful and nice place to stay for a few days and relax away from the busy life in the city.